AG du 16 octobre 2020 – Les principales décisions

L’association a tenu son Assemblée générale statutaire, le 13 octobre 2020, en visioconférence en raison du contexte sanitaire. L’occasion de partager les résultats de l’enquête menée en direction des membres durant l’été 2020 et les enseignements à tirer des entretiens réalisés avec une douzaine de parties prenantes, mais aussi de faire adopter de nouvelles orientations pour l’avenir de l’association.

En ouverture, le Président Philippe Marini a rappelé les étapes importantes franchies par le projet depuis la précédente AG, estimant que le projet Seine-Nord Europe est aujourd’hui une réalité pour nos territoires et qu’il sera probablement demain, au sortir de cette crise sanitaire et économique, un outil précieux de relance de l’activité. Concernant les résultats de l’enquête, il a souligné le plébiscite qu’elle constituait pour l’action de l’association et un encouragement à poursuivre nos efforts notamment en vue de la phase d’exploitation du canal Seine-Nord Europe

Jérôme Dezobry, Président du Directoire de la Société du canal Seine-Nord Europe, a ensuite évoqué la nouvelle gouvernance de la Société de projet désormais régionalisée, et fait un point précis sur l’avancée des études. Il a ensuite partagé en avant-première la nouvelle charte graphique du projet.

Les nouvelles orientations de l’association pour 2021

Les résultats de l’enquête menée entre la mi-août et la mi-septembre 2020, auprès des membres (via un questionnaire en ligne) et auprès d’un panel de parties prenantes (qui ont répondu à une interview téléphonique) ont ensuite été détaillés.

Sur la base de ce travail d’enquête qu’il a qualifié « utile et sérieux », Philippe a Marini a fait 3 propositions qui sont de nature à relancer l’activité et à affiner la vocation de l’association :

– Positionner l’action de l’association notamment sur la préparation de la phase d’exploitation du canal Seine-Nord Europe et de la liaison fluviale Seine-Escaut dans une logique partenariale avec l’ensemble des autres structures impliquées.

– Créer un « Cercle économique » disposant d’une gouvernance propre et animé par l’association, pour compléter les dispositifs de l’association aux côtés du « Club des Villes & EPCI » et de l’ « intergroupe parlementaire Seine-Nord Europe / Seine-Escaut ».

– Transformer la dénomination de l’association en « Alliance Seine-Escaut » et coordonner son action à l’ensemble de ce futur axe fluvial européen, du Havre jusqu’à Gand.

Ces propositions ont été ensuite commentés par plusieurs des parties prenantes interrogées dans le cadre de cette enquête :
– Carole Bureau-Bonnard, Députée de l’Oise, coprésidente de l’intergroupe parlementaire SNE/SE ;
– Benoît Dufumier, Directeur Général Délégué de Voies navigables de France ;
– Didier Leandri, Président délégué général chez Entreprises Fluviales de France ;
– Xavier-Yves Valère, Délégué général au développement de l’axe Nord auprès du Conseil de coordination interportuaire et logistique de l’axe Nord.

Après débat entre les membres, ces trois orientations ont été adoptées et constitueront les axes de travail de l’association pour 2021.

Retour haut de page